top of page
  • C’est une question d’équilibre. Dans la vie, quand tu te recroquevilles par peur ou par tristesse, tu vas pencher trop à gauche ou trop à droite et tu vas tomber. Si tu te tiens trop droite, que tu es trop sûre de toi, tu manqueras d’assise sur tes pieds et tu vas tomber aussi. Il faut être entre les deux : garder la tête haute car tu dois exprimer ta fierté d’être en équilibre mais pas trop. Il faut que tu aies ton corps droit parce que la vie a besoin que tu te sentes fière de toi, mais pas trop. Pour réussir cela, n’oublie pas de fléchir les genoux car c’est là que se trouve ton point d’équilibre. Les genoux fléchis expriment la fierté, mais pas l’orgueil. Le corps droit exprime la confiance en soi, mais pas le mépris des autres. Quand, dans ta vie, tu manques de confiance en toi, redresse toi et tu verras que tu retrouveras l’équilibre. Quand tu as trop confiance en toi, fléchis les genoux, tu retrouveras le contact avec l’humilité, le vrai fil de ta vie.

Et là, il ma laissé seule avec le fil. Il est parti. J'ai passé des heures à chercher le point d'équilibre. Je tombais, je remontais, je tombais, je remontais. Inlassablement.

J'ai réussi parfois à traverser les quatre mètres qui séparaient les deux poteaux entre eux, et quand je l'ai fait, j'ai senti que jétais vraiment centrée sur moi. Un peu plus tard, quand mon père est revenu, il m'a pris par la main et m'a fait traverser le fil en me tenant. Puis, il m'a remis dans l'autre sens. J'ai fléchi un peu les genoux, je me suis redressée, et j'ai traversé toute seule. Alors, il a applaudi et m'a serré fort entre ses bras. J'étais fière. Je crois même que maintenant, je saurai encore traverser le fil. J'ai appliqué tellement ça dans ma vie que c'est devenu un reflexe de chercher toujours l'équilibre.

  • Et le balancier ?

  • Ton arrière grand père l’a construit lui même. Il a pris un bois résistant et léger. Il en a essayé de toutes les longueurs puis un jour, quand il a été prêt, il a téléphoné aux organisateurs du spectacle et il leur a dit. Je suis prêt. Ils lui ont proposé des dates qu’il a toutes refusées. Pour le mois d’octobre, il a dit, ça ne peut être que le cinq. Ils ont demandé pourquoi

bottom of page